«

»

Le magazine Passerelles s’arrête, en septembre 2018 un livret a pris le relais !


5 septembre 2018

Consultation en ligne du livret,
“successeur ” du magazine Passerelles

      >>  cliquer ici

 


27 mars 2018

Vous avez peut-être été surpris de ne pas trouver le magazine Passerelles dans votre boîte aux lettres, en ce mois de mars.
Vous le receviez gratuitement depuis 1979, trois fois par an et dernièrement seulement deux fois car nous avions déjà noté quelques difficultés à sa diffusion.

 En effet, les nouvelles technologies de communication, les coûts, les baisses de subventions, la lourde charge de travail pour plusieurs salariés et bénévoles du Centre Social, la difficulté de trouver des distributeurs, … ont eu raison de lui.

Pour autant il n’était guère envisageable d’arrêter tout contact direct avec l’ensemble des villardaires, dorénavant vous trouverez début septembre un livret, qui  vous présentera sous une forme un peu plus résumée les mêmes rubriques à savoir un rappel sur quelques orientations générales, les temps forts pour la saison à venir (“actions familles” – animations – rencontres – accueil des enfants  – inscriptions aux activités sociaux culturelles – etc.)

Ce n’était pas une décision facile à prendre.     
Parmi les  différentes hésitations citons le choix de ne plus être le relais des associations villardaires (même si une majorité d’entre-elles ont mis en place une communication) mais la raison l’a emporté. Il n’est bien sûr pas question de “couper les ponts” aussi nous proposerons d’autres formes d’actions en commun, la co-organisation de soirées à thème en est un exemple qui fonctionne déjà.

Vous continuerez à trouver au fil de l’eau sur notre site internet des informations complémentaires et les points d’actualité ; enfin, une lettre d’information vous sera régulièrement envoyée par courriel (si vous n’utilisez pas internet ou si vous préférez un support papier, ces lettres seront à votre disposition à l’accueil du Centre Social, n’hésitez pas à en “pousser le porte” !).

Nous espérons que cette évolution ne freinera pas les échanges entre nous, le Centre Social reste à votre écoute.

Aller à la barre d’outils